41

Publié le par Nath

Et voilà demain je mets carrément les deux pieds dans ma dizaine ! Euphorie du changement de dizaine, amnésie volontaire, j’ai eu très longtemps, (jusqu’à il y a quelques mois !) l’impression d’appartenir encore au club des trentenaires. Mais au fil des semaines sournoisement le doute s’est installé et demain il n’y aura plus de retour en arrière possible, les « et un » de demain vont sonner le glas de mes illusions : je ferai bel et bien parti de ce nouveau club dont j’aurais bien refusé la carte de membre.

 

Bon les copines me le rabachent « La quarantaine c’est super. D’abord tu  retrouves de l’indépendance, de la liberté, tes enfants sont devenus grands, tu retrouves du temps pour t’occuper de toi, faire ce dont tu as envie…. » C’est vrai que ça a l’air chouette…Ah mais zut alors ! mes louloutes à moi elles sont toutes petites, alors mis à part deux  heures volées dans la semaine pour nager un peu mon degré de liberté frôle le zéro pointé !

 

« Mais c’est bien connu la quarantaine, c’est l’heure de la pleine maturité professionnelle, tu t’éclates dans ton job loin de la pression des débuts…. »euh rezut moi j’ai largué mon boulot super méga génial et super méga bien payé (c'est bien connu avec le temps on ne se rappelle plus que des bons souvenirs) le jour où  ma première fille est arrivée, je n’arrivais pas à m’imaginer vivre ma vie stressante, trépidante marquée par une course perpétuelle contre le temps et rater toute la petite enfance de ma puce. Bon après c’est un choix que ne regrette absolument pas une seule seconde, mais c’est encore raté pour le bon point de la quarantaine.

 

Bon alors c’est quoi l’avantage de la quarantaine ? Si je commence à bien percevoir les désavantages : dur dur de récupérer des lendemains fêtes maintenant (bon ceci dit depuis l’arrivée de Juliette on ne peut pas dire qu’on soit les rois du dancefloor…), douleurs lombaires matinales, baisse sensible de mes perf en natation, rides … j’avoue que les atouts de la quarantaine ne me sautent pas aux yeux.

 

Ou si il y en une seule…. La certitude d’être une bien meilleure maman à 40 ans que celle que j’aurais été à 20 ou même 30 ans…Plus sereine, plus disponible, plus mature, plus patiente, plus calme, plus plus quoi…(le premier qui dit plus vieille je le frappe) ! C’est déjà pas si mal. Voilà de quoi me remonter le moral et m’aider à mettre les pieds dans cette f%##^|  quarantaine.  

 

 

 

 

 

Publié dans Notre histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yzabeille 01/07/2011 19:31


Joyeux anniversaire, avec 1 journée de retard !
Mon papa aurait eu 65 ans hier, il était du même jour que toi....
C'est un bon cru, le 30 juin ! :)
Bizzzzzzzzzzzzzzzz
Yza, Loan et Eric


Anne 01/07/2011 10:19


Bon anniversaire !!! moi aussi c'est les 41 qui avaient été dur à passer, après on est habitué !

biz


roulin corinne 30/06/2011 19:53


Alors bon anniversaire! rien de dramatique à la quarantaine (crois moi, je la pratique depuis 4 ans!).Bien sûr côté corps et côté rides, tout est vrai même si à en entendre certains, nous sommes
plus séduisantes que jamais, sans doute parce que notre sagesse, notre expérience, notre richesse bref notre beauté intérieure fait oublier tout le reste... Malgré tout et pour être honnête, dans
mon monde idéal, j'ai 44 ans dans ma tête et beaucoup moins dans mon corps...!!! Bienvenue chez les quadras et bisous à partager avec tes petites poupées.
Corinne